Les hamacs brésiliens

  1. Les étapes de la fabrication des hamacs
  2. La technique brésilienne de couchage sur les hamacs
  3. Trucs et astuces pour la suspension des hamacs

1. Les étapes de la fabrication des hamacs

La fabrication de chaque hamac nécessite plus d'une douzaine d'étapes de travail artisanal. Au Brésil, la fabrication manuelle des hamacs est une tradition entretenue avec le plus grand soin, surtout au Nord-Est du pays :

1. Tout d'abord le coton est cueilli à la main et filé.

2. Pour chaque hamac, il faut empaqueter une quantité comptée de 3.500 à 4.500 fils à la bonne longueur et en faire des écheveaux.

3. Ces écheveaux sont teints à l'aide de colorants de très bonne qualité achetés directement auprès de fabricants européens.

5. Le maître-tisserand, une profession très estimée, ajuste le métier à tisser en conséquence. Près de 4.500 fils longitudinaux doivent être noués ensemble (une journée de travail).

8. Les parties tête et pied de chaque hamac sont tressées à la main, tournées et cousues par un spécialiste. Pour certains modèles, il faut encore faire la Veranda macramé (franges latérales).

9. Entre temps, les cordelettes de suspension sont tressées avec les mêmes fils en coton dans les appareils à crocheter traditionnels.

4. Les fils teints sont séchés à l'air, puis arrive le plus difficile : il faut enrouler les fils sans faire de nœuds sur le rouleau du métier à tisser pour obtenir le bon dessin.

6. En même temps, les broches des fils transversaux sont enroulées des fils bien teints.

7. Un bon tisserand peut réaliser près de 10 hamacs en une journée sur un métier à tisser.

10. Par un travail à la main très soigné, les cordelettes à la bonne longueur sont installées sur les hamacs presque terminés et les boucles de suspension sont renforcées.

11. Les couturières terminent les petits sacs.

12. Un dernier contrôle pour voir si le hamac est propre et sans défaut, puis il est plié et prêt à être expédié.

2. La technique brésilienne de couchage sur les hamacs

Le plus important : les boucles de suspension du hamac doivent être à la hauteur de la tête, et à seulement 3 m env. de distance entre elles. Ainsi, le hamac peut faire une courbe profonde. Ceci permet d'abord de s'y allonger non pas dans le sens de la longueur mais en diagonale, comme un véritable Brésilien ("d'angle à angle"). Ainsi, le dos reste droit ! C'est un secret de savoir comment on peut rester allongé confortablement et détendu dans un hamac pendant des heures.

Au Brésil, la coutume veut que les hamacs soient toujours utilisés comme lits. Cela explique pourquoi ils sont aussi confortables et aussi larges qu'un lit. Vous aussi, même si vous ne voulez utiliser votre hamac que pour vous relaxer, vous devriez adopter la technique brésilienne de position allongée : contrairement à ce que l'on croit en Europe, le hamac n'est pas suspendu tendu.

3. Trucs et astuces pour la suspension des hamacs

Suspension

Les hamacs sans baguettes doivent pendre dans toute la largeur. Il convient de placer les boucles de suspension des hamacs à peu près à la hauteur de la tête, à environ 3 mètres de distance l'une de l'autre.

Fixation

Le hamac se fixe à l'aide de cordes (à des arbres ou à des poteaux) ou de crochets (aux murs ou au plafond pour les fauteuils suspendus). Si les arbres ou les murs sont très éloignés, vous devrez prolonger le hamac par des cordes ou des chaînes. Le point de suspension devra alors être placé plus haut.


Fixation hamac

Fixation fauteuil suspendu

Sources : Amazonas

Voir toutes nos offres de hamacs, fixations et supports